Le Soo Bahk Do‎ > ‎

La Technique

Le travail de la technique du Soo bahk do Moo Duk Kwan se répartit en cinq familles : Gi Cho, Hyung, Jae Yu Dae Ryun, Il Soo Sik et Ho Sin Sool. Le fil conducteur qui les lie est l’utilisation de la hanche et du souffle dans tous les mouvements offensifs et défensifs. Ce travail technique est complété par des exercices respiratoires : Moo Pahl Dang Khum.

Les Gi Cho 

Il existe pour chaque niveau de pratique des techniques à connaître, que ce soit des techniques de bras (Soogi) ou des techniques de jambes (Jok gi).





Les Hyungs 

Les Hyungs sont des enchaînements déterminés (équivalent des katas japonais ou des taos chinois) de techniques variées. Ils simulent un combat contre un ou plusieurs adversaires.
Ils peuvent comprendre aussi des mouvements respiratoires. Les formes donnent l’occasion aux pratiquants d’appliquer les principes du Soo Bahk Do comme le rythme, le contrôle du souffle, le déplacement rectiligne du dan jan (centre de gravité), la concentration, l’utilisation de la hanche (Voir les 10 points pour la pratique).



Jae Yu Dae Ryun

Le Jae Yu Dae Ryun regroupe les techniques de combat. Le pratiquant va apprendre à appliquer les techniques de Soo Bahk Do en combat contre un ou plusieurs adversaires, en travaillant les déplacements, le travail de la distance, son attitude (regard, concentration).



 Il Soo Sik

Il Soo Sik est le travail à deux sur une attaque. Il existe un programme de 18 Il Soo Sik déterminés. Ils permettent d'aborder un certain nombre de techniques de combat du Soo Bahk Do. L'utilisation de la hanche est nécessaire pour la bonne exécution de la technique. Ces exercices demandent de la concentration et une attention particulière au contrôle du souffle, du rythme, de la puissance, du timing ainsi qu'à la distance du partenaire.

Ho Sin Sool

L’Ho Sin Sool regroupe les exercices de self-défense du Soo Bahk Do. Les techniques enseignées sont des techniques de dégagement, de frappe aux points vitaux ou non, de clés pour immobiliser et contrôler l'adversaire. Le but n'est pas d'apprendre uniquement les mouvements et les techniques, mais aussi d'apprendre à utiliser l'énergie de l'adversaire.

 Moo Pahl Dang Khum

Les Moo Pahl Dang Khum sont des exercices respiratoires et énergétiques ayant pour origine les huit pièces de brocart du Qi jong chinois.